PRÉCÉDENT   |   SOMMAIRE   |   SUIVANT

 

_VAROUGAN

 

C‘est le soir éclatant où chante la victoire,

– ma bru, verse de l’huile dans la lampe !

mon fils va revenir glorieux du combat

– ma bru, taille la mèche de la lampe !

 

Non loin du puits, près du portail, un char s’arrête

– ma bru, hâte-toi d’allumer la lampe !

mon fils revient le front brillant d’un fier laurier

– ma bru, sur le seuil apporte la lampe !

 

Aï! De sang et de deuil, le char pèse si lourd !

– ma bru, jusqu’à lui avance la lampe !

mon fils, mon héros est blessé au cœur

– ô ma bru, éteins ta lampe !

Daniel VAROUJAN (Daniel TCHEBOUKKYARIAN, 1884-1915)

 

 

Daniel Varoujan, a été victime du génocide, il a été arête le 24 avril 1915 par le gouvernement des Jeunes Turcs, lors de la rafle des 650 intellectuels et notables arméniens à Constantinople. Il a été déporté et assassin Durant l’été 1915. Il n’a pas écrit sur le génocide arménien, mais il a vécu les massacres de 1896 et 1909 qui ont préfiguré le génocide.

 

 


(RE)PENSER L’EXIL N°5 > LAMPE VACILLANTE, Daniel VAROUJAN (Daniel TCHEBOUKKYARIAN, 1884-1915)

Exil, Création Philosophique et Politique
Repenser l'Exil dans la Citoyenneté Contemporaine

Programme du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris
© 2010-2016