Serions-nous toutes, tous en train de devenir des exilé.e.s aujourd’hui?

La question est celle posée dès 2010 par un des 50 Programmes du Collège International de Philosophie (Genève-Paris).

Durant six ans (2010-2016), l’expérience de formation et de recherche (séminaires, colloques, publications, revue en ligne, etc.), dans la perspective d’un «droit à la philosophie» pour tous (Derrida), d’une «Université libre», qui soit un espace public en mouvement de la citoyenneté, des mouvements sociaux, de la «société civile», a circulé entre la Suisse (Genève-Lausanne, Neuchâtel), le Chili (Concepción) et la Turquie (Istanbul).

Aujourd’hui, le Programme se termine par quatre colloques alternatifs en réseaux:

  1. La mémoire des invisibles, Curitiba, (Brésil), 13,14,15 mars
  2. Mouvements sociaux aux frontières et défis politiques, 12 mai, Florence (Italie)
  3. Philosophies de l’Autre monde, consentement et désobéissance civile, 18-19 mai, Paris, (France)
  4. Desexil, l’émancipation en acte, Genève (Suisse), 31 mai – 3 juin 2017.

Thème central de l’ensemble du projet: EXIL/VIOLENCE/DESEXIL. Dans un contexte de globalisation complexe, d’incertitude, de violence «extrême» (Balibar), qui est en exil aujourd’hui, pourquoi et comment? S’arracher de l’exil par le desexil (résistance, luttes) du plus intime au plus collectif, comment ça se passe? Des propositions seront débattues.

Nous attendons beaucoup d’invité.e.s, de prises de parole dans quatre Ateliers et deux moments de synthèse. Liste des invité.e.s locaux et transnationaux disponible avec le programme du colloque de Genève.

Exil, Création Philosophique et Politique
Repenser l'Exil dans la Citoyenneté Contemporaine

Programme du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris
© 2010-2016