UNE REVUE EN LIGNE

 

Dans le cadre du programme 2010-2016 – Exil, Création Philosophique et Politique, Repenser l’Exil dans la Citoyenneté Contemporaine –  la revue en ligne (Re)Penser l’Exil se propose de présenter le travail de réflexion critique des participant.e.s sur les représentations, les mots, les discours sur l’exil, en vue de mettre en lien l’exil, la création philosophique et politique et la citoyenneté contemporaine. Le Programme vise à faire un travail critique sur les modes de (dés)subjectivation, la fragmentation du mouvement social et le poids du déterminisme sur la pensée philosophique actuelle. Elle est un moyen de collectiviser les réflexions en cours, en vue d’une synthèse à la fin du programme (2016).

Elle présente:

  • Des textes produits  à chaque étape du programme 2010-2016 et des textes en travail en vue de publications qui se préparent par ailleurs (livres notamment)
  • Des matériaux, des documents, des faits divers, des contributions artistiques, poèmes, des textes de création théâtrale, etc..

 

(RE)PENSER L’EXIL
  • L’exil évoque à la fois les racines (Simone Weil) et la mer (Victor Hugo), la maison (Pinar Selek), le pain amer (François Rigaux). Les métaphores sont nombreuses. C’est un phénomène universel qui traverse l’histoire humaine et tous les continents. C’est une des facettes du diamant de l’expérience humaine (exil intérieur, banissement, expulsion sociale, politique).
  • L’exil est une notion riche, vaste, multiforme qui offre un espace d’hospitalité à une réflexion philosophique transversale visant à défragmenter des expériences humaines, politiques pour permettre un partage de la réflexion.
  • Nous nous proposons de (re)penser l’exil dans ce qu’il contient d’épaisseur de vie, de souffrance, de joie, d’injustice, de violence et aussi de souffle, de puissance, d’opportunité d’invention de la liberté et de la solidarité, de la citoyenneté.
  • Le fil rouge est une question qui nous accompagnera durant toute la durée du programme (2010-2016): serions-nous toutes, tous des exilé.e.s ? L’exil une fatalité du destin, une liberté en tension. Exil-des-exil, comment vivons-nous, pensons-nous cela ?

 

LE TRAVAIL PHILOSOPHIQUE
  • Le travail d’innovation philosophique dont a parlé Jacques Derrida au moment où il a fondé le Collège International de Philosophie à Paris, appartient à tout le monde. En partant de l’exil, nous voulons inventer et mettre en œuvre un travail à la fois modeste et ambitieux qui croise des expériences, des lieux, des pays, des continents, des temporalités, des générations, des sexes, des domaines de savoirs, des générations, des artistes, etc.. en partageant une réflexion critique.
  • Il vise à favoriser le travail sur l’autonomie, la subjectivation individuelle et collective et la création philosophique.
  • Il participe au débat critique et créatif sur l’exil et le des-exil dans le monde contemporain.

 

LANGUE

Français, avec une ouverture à d’autres langues.

 

PRÉCISIONS ÉDITORIALES

Le contenu de la revue est le résultat d’un travail collectif des participant.e.s du Programme (écriture, envois de textes, poèmes, etc.).  Les articles (contenu, forme) sont la responsabilité de leurs auteurs. Les articles publiés dans la revue sont en diffusion libre. Nous demandons cependant d’en citer la provenance et le site.

 

RESPONSABLE D’ÉDITION

Marie-Claire Caloz-Tschopp, direction du Programme Exil, création philosophique et citoyenneté 2010-2016 du CIPh, Paris-Genève.

 

AVEC L’APPUI DE:

CFM (Commission Fédérale pour la Migration)

SLR (Service de Lutte contre le Racisme)

Exil, Création Philosophique et Politique
Repenser l'Exil dans la Citoyenneté Contemporaine

Programme du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris
© 2010-2017